jeudi 14 décembre 2017

Philo : que peut nous apprendre Gandalf sur la complexité ?

Gandalf le gris est un personnage central du Seigneur des Anneaux. Mais que peut nous apprendre ce puissant magicien sur la complexitĂ© ? 

Gandalf : un pÚlerin à la personnalité complexe...


InterprĂ©tĂ© par l'excellent acteur Ian McKellen, Gandalf est un personnage complexe de par son attitude et ses accomplissements. Dans Le Seigneur des anneaux, Gandalf n'est ni optimiste ni pessimiste : il a une part de rationalitĂ© qui vient Ă©quilibrer son irrationalitĂ© de magicien. Il ne veut pas l'anneau de pouvoir, et il estime qu'il ne doit pas revenir non plus Ă  Bilbon car celui-ci n'est pas assez dĂ©tachĂ© du pouvoir bien qu'il s'agisse d'un bon personnage. L'anneau doit donc revenir Ă  Frodon, jeune hobbit insouciant qui doit porter l'Anneau unique jusqu'au Mont Destin afin de le dĂ©truire.... Le pessimisme est souvent de mise chez les individus car le cerveau a tendance Ă  se remĂ©morer et Ă  ruminer les pensĂ©es nĂ©gatives. A l'inverse, un optimisme bĂ©Ăąt est dangereux car il lui manque une certaine part de rationalitĂ©, d'objectivitĂ©. La "complexitĂ©" n'est pas "compliquĂ©e". Ce qui est compliquĂ© n'est pas forcĂ©ment complexe. Et ce qui est complexe n'est pas forcĂ©ment compliquĂ©. La complexitĂ© dĂ©crite par le sociologue et philosophe Edgar Morin est un dĂ©passement de la binaritĂ© et du manichĂ©isme, un dĂ©passement du bien et du mal. La complexitĂ©, c'est ce qui relie, "ce qui est tissĂ© ensemble". Ce qui crĂ©e un rĂ©seau de connaissances parfois contradictoires mais surtout complĂ©mentaires. Il faut essayer de voir de la complĂ©mentaritĂ© lĂ  oĂč certains seraient tentĂ©s de ne voir que de la contradiction pure. 

Regardez la vidéo de Bilbon et Gandalf : 25 pts !


Dans cette vidĂ©o, on se rend compte que mĂȘme le trĂšs vertueux Gandalf est attirĂ© presque irrĂ©sistiblement par l'anneau de pouvoir. C'est lĂ  toute la complexitĂ© de Gandalf que l'on peut gĂ©nĂ©raliser Ă  l'ĂȘtre humain. L'ĂȘtre humain n'est pas qu'Homo Sapiens, (l'homme qui sait), il est aussi Homo Faber (l'homme qui fabrique) et Homo Ludens (l'homme qui joue) dĂ©crit par l'historien nĂ©erlandais Johan Huizinga. Gandalf est aussi un pĂšlerin et Ă  ce titre il est aussi Homo Viator (l'homme en chemin). Par ailleurs, l'Homo ƒconomicus (l'homme rationnel) dĂ©crit par les Ă©conomistes libĂ©raux doit ĂȘtre Ă©quilibrĂ© par l'Homo Demens (l'homme irrationnel) qui confond parfois le rĂ©el avec la fiction, l'imaginaire mais au profit d'une plus grande crĂ©ativitĂ©. Gandalf prend des dĂ©cisions rationnelles mais aussi irrationnelles, il a la connaissance, il fabrique, il joue, c'est un bon vivant qui est en mĂȘme temps parfois un peu ascĂšte... C'est un homme de rĂ©flexion avant tout mais qui n'hĂ©site pas Ă  entrer en action quand cela est nĂ©cessaire comme quand il doit affronter le Balrog : une puissante crĂ©ature dĂ©moniaque... 

La vidĂ©o de Gandalf contre le Balrog : + 25 pts ! 


 "Vous ne passerez pas !" s'Ă©crit Gandalf. En rĂ©alitĂ©, cet affrontement, cette lutte extĂ©rieure entre le Bien et le Mal est ce qui se dĂ©roule entre chaque ĂȘtre humain. C'est une symbolisation de la complexitĂ© de l'Homme qui doit lutter contre ses propres penchants nĂ©gatifs. Et comme nous le voyons la lutte peut-ĂȘtre destructrice. Mais Gandalf a de la ressource ! Certains se demanderont pourquoi Ă©crire un article sur Gandalf et la complexitĂ© ? Il s'agit d'une maniĂšre ludique d'aborder un concept philosophique Ă  travers notamment la vidĂ©o comme support pour l'apprentissage. La ludification (ou pour ĂȘtre plus prĂ©cis ludicisation) c'est justement l'utilisation des principes du jeu dans une situation qui n'est pas forcĂ©ment celle du jeu, en l’occurrence la philosophie. Car mĂȘme la philosophie peut-ĂȘtre ludique, en tous cas, c'est le pari que nous prenons...

Arnaud Druot

Auteur et Ă©diteur

Arnaud Druot est le fondateur de Viralbooster. Spécialiste de la gamification(ludification), Arnaud est également rédacteur web.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire