mardi 12 décembre 2017

Game studies : quelques définitions...

Originellement, lorsque l'on parle de sciences du jeu, on fait référence à la narratologie ou encore à la ludologie. Mais aujourd'hui, les sciences traditionnelles se sont incluses dans l'étude des jeux et des jeux vidéo. C'est la cas notamment de la sociologie et de l'économie. Et tout ce mix a été regroupé sous l'appellation de "game studies"...

Serious games, game design, gamefulness... : des concepts-clés

Lorsque l'on va faire rĂ©fĂ©rence au game studies aujourd'hui, on fait rĂ©fĂ©rence Ă  l'Ă©tude complexe des jeux et des jeux vidĂ©o. Et ce nouveau champ de recherche a amenĂ© de nouveaux concepts comme le concept de gamification (ludification en français) ou encore le concept de serious game (jeux sĂ©rieux en français). Nous allons donc nous intĂ©resser au concept de ludification. S'il est aisĂ© de trouver des banniĂšres publicitaires sur internet faisant appel aux jeux vidĂ©o, il y aussi des applications qui ont reçu un succĂšs critique qui ont inclus des Ă©lĂ©ments de game design dans un autre concept et dans un autre contexte. Ça a Ă©tĂ© par exemple le cas de Foursquare. Et cette inclusion d'Ă©lĂ©ments de game design dans un nouveau contexte est ce que l'on appelle la ludification. Ainsi, ce processus de ludification se dĂ©finit comme l'ajout de composants d'un jeu dans un contexte autre que celui-ci. Et si tout le monde est d'accord pour dire que la ludification existe bel et bien, il convient tout de mĂȘme de revenir sur son Ă©volution et sur sa dĂ©finition. Le terme de ludification apparaĂźt pour la premiĂšre fois en 2008 dans l'industrie des mĂ©dias numĂ©riques. Si en parallĂšle d'autres termes Ă©mergent comme "jeu productif" ou "fun way" c'est le terme de ludification qui a su s'imposer en tant que mot-valise. MalgrĂ© cela, le terme est tout de mĂȘme critiquĂ© car trop simplificateur d'une rĂ©alitĂ© plus complexe. Ian Bogost est allĂ© jusqu'Ă  parler d'exploitation games afin de connoter nĂ©gativement cette pratique. En effet, amener des mĂ©caniques de jeu pour amĂ©liorer la productivitĂ© des salariĂ©s, cela peut ĂȘtre interprĂ©tĂ© de bien des façons. MalgrĂ© cela, le terme est tout de mĂȘme de plus en plus utilisĂ© et cela s'explique du fait que le jeu et le jeu vidĂ©o sont de plus en plus prĂ©sent dans notre vie de tous les jours. Et aussi cela s'explique parce qu'aujourd'hui on sait qu'il est trĂšs facile d'inclure des Ă©lĂ©ments de game design dans d'autres sphĂšres que les jeux. Bien que l'utilisation du terme soit rĂ©cente, l'idĂ©e qu'il reprĂ©sente fut dĂ©jĂ  formulĂ©e dans les annĂ©es 1980. En mĂȘme temps d'autres concepts ont Ă©mergĂ© : c'est le cas notamment de la notion de "gameplay" qui se compose d'un cĂŽtĂ© par le "gamefulness" qui mesure la qualitĂ© de la jouabilitĂ© et par le "playfulness" qui se dĂ©finit comme l'ensemble de possibilitĂ©s du jeu. Et cet ensemble comprend l'expĂ©rience du jeu et les qualitĂ©s liĂ©es Ă  la jouabilitĂ©. Donc vous voyez que le terme de ludification est loin d'ĂȘtre le seul terme Ă  connaĂźtre quand on parle de game studies....

Viralbooster Team

Auteur et Ă©diteur

Arnaud Druot est le fondateur de Viralbooster. Spécialiste de la gamification(ludification), Arnaud est également rédacteur web.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire