mercredi 13 décembre 2017

Comment "gamifier"(ludifier) l'éducation ?

On a tous entendu parler des cartes √† jouer Magic, Dragon Ball Z, Pok√©mon si ch√®res aux enfants... Et si ces cartes et h√©ros recelaient un tr√©sor cach√© pour l'√©ducation ? 

Apprendre des h√©ros et des cartes √† jouer de nos enfants 


Les enfants adorent s'identifier √† un personnage. Qu'il s'agisse d'un magicien, d'une gu√©risseuse ou encore d'un dresseur de Pok√©mon, ou pour parler mangas, √† Sangoku, Vegeta et plein d'autres personnages fantastiques de l'univers Marvel ou Comics : Superman, Batman, Spider-Man, Wonder-Woman, Le Joker, Magn√©to... etc. Ils peuvent ainsi choisir un personnage parmi les "gentils" ou les "m√©chants". C'est ce qu'on appelle un avatar : un personnage virtuel repr√©sentant un joueur (en l'occurrence : l'enfant) sur internet, dans les jeux vid√©o et dans le monde physique, avec notamment les cartes √† jouer. Le choix du personnage est central et les enfants peuvent choisir alternativement un "gentil" ou un "m√©chant". D'ailleurs les personnages dits "m√©chants" ont parfois autant la cote que les personnages dit "gentils". Et les enfants ne sont pas manich√©ens : ils savent pertinemment qu'il y a du bon dans le "mauvais" personnage et du mauvais dans le "bon" personnage. Le point commun de tous ces super-h√©ros : les super-pouvoirs ! En effet, le quotidien des enfants √† l'√©cole ou √† la maison n'est pas toujours rose : familles monoparentales, rythme de vie soutenu et parfois m√™me harc√®lement, violence et isolement. Les enfants ont donc besoin de l'imaginaire pour s'√©vader d'une vie parfois trop prosa√Įque impos√©e par les adultes. Par ailleurs, les enfants aiment se d√©fier dans un contexte ludique. Le jeu symbolique favorise l'engagement et la motivation des enfants. La gamification (ludification), c'est justement s'appuyer sur les techniques et m√©canismes du jeu dans un contexte qui n'est pas tout √† fait ludique, comme l'√©ducation. M√™me si de gros progr√®s sont √† l'oeuvre en terme de ludicisation de l'enseignement. Mais comment fonctionne ces cartes √† jouer ? Les professeurs des √©coles (qu'on appelait avant "instituteurs") utilisent tous une forme de r√©compenses : le traditionnel bon point, le bonnet d'√Ęne (il n'y a pas si longtemps que cela), un petit bonhomme souriant en cas de bon travail ou de bon comportement ou un bonhomme faisant la t√™te pour sanctionner une attitude n√©gative ou un travail b√Ęcl√©... Mais il ne s'agit que d'exemples car beaucoup de professeurs rivalisent d'ing√©niosit√© pour r√©compenser leurs √©l√®ves. Et puis il y a la traditionnelle note qui vient sanctionner ou r√©compenser le travail de l'√©l√®ve. D'ailleurs, la notation est de plus en plus remise cause par les chercheurs en sciences de l'√©ducation et les √©ducateurs eux-m√™mes. Un syst√®me de r√©compenses et de sanctions, c'est aussi la base du jeu. Il faut des r√®gles claires et bien d√©finies pour que l'enfant se sente engag√© et motiv√©. Mais comment aller au-del√† de la traditionnelle note et du bon point pour trouver un syst√®me de sanctions-r√©compenses efficace ? L'exemple des cartes √† jouer et des jeux vid√©o est excellent dans ce sens. D'ailleurs, on se demande souvent si les jeux vid√©os rendent idiots (?)... Rien n'est moins sur... Mais revenons √† nos moutons ou plut√īt √† nos cartes √† jouer. Quel est le principe ? Il s'agit des points et plus pr√©cis√©ment des points d'exp√©rience (xp) ou points de vie et des niveaux (level). En effet, apr√®s avoir choisi leur personnage le joueur (l'enfant) le fait √©voluer en fonction de ces interactions avec les autres personnages et de ses actions dans le jeu. Il r√©alise un accomplissement et il gagne des points d'exp√©rience. Il manque un objectif et il perd quelques points d'exp√©rience ou de vie. Une fois atteint un certain niveau de points, il atteint le niveau sup√©rieur. Ce qui fait √©voluer son personnage. Exemple dans Dragon Ball Z avec le Sayan qui devient un Super Saiyan par transformation. Ou pour prendre l'exemple du Seigneur des anneaux, Gandalf le gris qui devient Gandalf le blanc apr√®s avoir affront√© et battu le Balrog... 

Regardez la vidéo de Gandalf le Blanc et gagnez 25 pts !


Il s'agit l√† d'une √©volution et d'une r√©compense ultime. Ainsi en faisant √©voluer un personnage √† travers des accomplissements, l'enfant se sent valoris√© et motiv√© √† faire progresser encore plus son personnage. Mais comment mettre cela en place dans une salle de cours ? Tout d'abord, je crois qu'il ne faut pas h√©siter √† prendre des personnages de fiction que les enfants aiment bien ou √† en inventer si vous avez de l'imagination. On peut par exemple proposer trois ou quatre personnages aux enfants qu'ils devront s√©lectionner : c'est la phase du choix de l'avatar. Et ensuite, choisir un nombre de points √† attribuer pour les actions des enfants : 25 pts pour une bonne r√©ponse √† l'oral, 100 points pour une dict√©e sans trop de fautes... Et on peut aussi sanctionner et valoriser les mauvais comportements : +25 pts pour un bon comportement et - 25 pts pour un mauvais comportement (en plus cela fait travailler le calcul mental )... Pour les niveaux : on peut faire √©voluer le personnage (avatar) sur par exemple 30 niveaux de jeu. Un niveau correspondant √† un nombre de points √† atteindre. Exemple : 250 pts pour atteindre le premier Niveau (d√©butant), 1000 pts pour le second niveau (apprenti)... Et 500 000 pts pour atteindre le 30√®me niveau √† la fin de l'ann√©e scolaire, par exemple. Les niveaux peuvent √™tre par exemple appel√©s : d√©butant, aspirant, motiv√©, forgeron, expert, porte-parole..., l√©gende pour le dernier niveau ! Avec une petite histoire racont√©e pour chaque niveau. Exemple : "tu as bien progress√© dans le jeu, gr√Ęce √† tes accomplissements exceptionnels te voil√† Apprenti !" Bien-s√Ľr ce syst√®me de ludification par les points, les niveaux et les avatars n√©cessite un suivi assidu de l'√©ducateur. Et il n'est pas n√©cessaire de l'utiliser tous les jours. Plut√īt les jours o√Ļ les enfants sont moins motiv√©s par exemple en fin de semaine. Tout cela, au profit d'un meilleur engagement et d'une plus grande motivation de l'√©l√®ve. Qu'en pensez-vous ?

Viralbooster Team

Auteur et éditeur

Arnaud Druot est le fondateur de Viralbooster. Spécialiste de la gamification(ludification), Arnaud est également rédacteur web.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire